• Aux Nouveaux Visiteurs

    NOUS SOMMES TOUS DES ETRES HUMAINS, ET C'EST TOUT

    19 février 2019 : l'observateur des nouvelles du Proche-Orient n'a pu tenir son poste quotidien, étant du 7 au 17 février au Sahel, sans connexion internet. Avons-nous manqué des nouvelles décisives ? Rien d'énorme ne semble s'être passé durant cette période. Nous retrouvons le monde tel que nous l'avions laissé... Le bonheur selon Henry Miller : le monde sans nouvelles, ni radio, ni écrans ?

     

    87 Visiteurs aujourd'hui, 19 janvier 2019, à 21 h, heure de Greenwich.

    De plus en plus de visiteurs depuis une semaine. Une moyenne de cent par jour.

    Vous êtes bienvenus ! Comme vous le voyez, nous sommes au travail, dans cette Bibliothèque Bilingue En ligne d'Informations sur le Proche-Orient.

    Ce que nous recommandons : notre Section L'ESPOIR, et les sept témoignages que nous avons recueillis en ce début d'année, pour faire monter à la surface d'autres voix, d'autres lumières.
    Si vous ne lisez pas l'anglais, voici un résumé de leurs récits, professions de foi :

    Le premier de ces témoignages provient d'un courageux rabbin de Jérusalem, connu pour son courage et sa droiture, Arik Ascherman, toujours sur la brèche pour la récolte des olives avec des Palestiniens, ou à défendre les droits des Bédouins.

    Ensuite, quelqu'un dont vous n'auriez jamais entendu parler : le Caporal Bilal Taha, de l'armée israélienne, qui est d'une clarté cristalline sur les raisons de son engagement :

    "Il n'y a pas de différence. Seulement pour ce qui est des emplacements, de la langue parlée, et des pratiques religieuses respectives. Nous sommes tous des êtres humains, et c'est tout. Je vis ici, c'est mon pays, je paie mes impôts, respecte le drapeau et je sers dans les Forces Israéliennes de Défense."

    Après lui, un autre être humain qui sort des normes, Tania Joya, qui a connu toutes les épreuves, depuis une enfance difficile en Angleterre jusqu'aux champs de bataille du Caliphat Islamique en Syrie, et enfin en Amérique. La conviction de Tania : "Si je peux être transformée par la connaissance et les faits, alors d'autres le peuvent aussi. Je veux expliquer comment je me suis dé-radicalisée - par l'éducation et la lecture de la littérature américaine."

    Vient ensuite le Ministre des Affaires Etrangères du Sultanat d'Oman, Yusuf bin Alawi, autre esprit libre, qui ne craint pas de déclarer :

    "S'ils veulent vraiment faire la paix [Israéliens et Palestiniens], ils devraient regarder vers le futur et ne pas parler du passé."

    Dans le même esprit, le grand Rami Levy, qui étend son concept de centres commerciaux israélo-palestiniens avec l'ouverture d'un nouveau centre, dans Jérusalem-Est.

    Sa devise : "Ne demandons pas qui est qui, mais faisons nos achats ensemble, respectons-nous."

    Sur un chemin parallèle, une chanteuse connue, originaire du Yémen, Ahinoam Nini (mieux connue sous le nom de Noa) qui a fini par se rendre à Hevron : la partie juive de Hebron. Après tout, tout est affaire de franchissement de lignes...

    En dernier, un candidat aux prochaines élections israéliennes, le Général Benny Gantz, qui n'a pas fait mystère de sa profession de foi :

    "Cela ne m'intéresse pas de savoir s'il y a ou non un partenaire, il faut nous efforcer (vers la paix) non à cause de nos voisins mais pour nous-mêmes."

     

    Nous comptons 90 Visiteurs au moment de boucler cet article. Les odyssées de ces Sept Porteurs d'Espoir leur sont dédiés.

    Que soient bénis les efforts de Rav Arik, du Caporal Bilal, de Tania, du Ministre Yusuf, de Rami, de Noa, et du Général Gantz, dans leur longue ascension escarpée.

    Que ces rubriques vous réconfortent par le constat que ceux qui ouvrent et proclament de nouvelles voies sont à l'oeuvre et en chemin, jour après jour, comme nous le sommes - et faites passer les nouvelles !

     

  •  

    A la date du 26 septembre 2019, plus de 66.000 visiteurs ont consulté plus de 192.700 pages sur notre site depuis son inauguration en janvier 2014. Les 28 et 29 août 2014, en raison de la guerre à Gaza, 115 visiteurs sont entrés, pour 240 pages le premier jour, 227 le second. Nous ne souhaitons pas le retour d'un tel pic!

    Le 19 novembre 2018, sans raison "particulière" (?), nous avons enregistré le pic le plus élevé de 255 visiteurs, qui ont consulté 356 pages ce jour-là (628 le 21 novembre). En 2017, d'autres sommets ont été atteints : le 8 mai, 44 visiteurs consultèrent 417 pages, et 42 pour 457 pages le 11 septembre.

    En février 2018, hausse continue : 53 visiteurs pour 544 pages le 6, puis 48 pour 491 pages le 19.

    Le 31 mars 2018, au tout début des protestations de Gaza, un pic de 800 pages a été atteint.

    L'été 2015 une moyenne de 20 personnes nous rendait visite chaque jour. En janvier 2016, ce chiffre quotidien est monté à près de 30. En février 2018, ils étaient 45, pour 170 pages par jour. Reflet probable de notre travail sur la section ESPOIR, D'autres Voix se Lèvent, inaugurée le 1er novembre 2015. C'est là notre chemin : rassembler tous les échos, les nouvelles de celles et ceux, la plupart inconnus jusque-là, qui oeuvrent en silence et sans désemparer à la coexistence, au sens commun, qu'ils soient israéliens, palestiniens, européens ou autres. FAITES PASSER ! 

    Fruit de ce nouvel esprit d'investigation, une première donation a été reçue l'an passé. Soyez les bienvenu(e)s, ami(e)s, sympathisant(e)s, d'où que vous soyez! Comme toute autre organisation qui vit sans subventions, nous avons besoin de soutien humain pour poursuivre. Nous avons besoin de vos retours, transmissions. Il est vital pour nous de constater que l'existence de ce site vous importe.

    Toute donation fait sens. Quel que soit son montant. Comme signe de votre présence, de votre solidarité.

    Avec gratitude pour votre intérêt renouvelé.

    peacelines@gmail.com

    RIB : FR76 1020 6512 3712 1073 3600 074

    Code BIC (SWIFT) : AGRIFRPP802

    Adresse : Peace Lines, 51310, Champagnemay, Esternay (F)

     

     Accueil  

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique